Francais 

Centre International de Recherche et de Développement de l'Haptonomie

CIRDH Frans VELDMAN    
9 bis Villa du Bel Air - 75012 Paris
HAPTONOMIE AUTHENTIQUE ®

Haptosynésie

Haptonomie appliquée aux pratiques médicales et paramédicales

L'haptosynésie est une application spécifique de l'haptonomie à la pratique des soins.

Elle concerne les professionnels et les personnes soignées. Elle tend à optimiser et humaniser la relation entre le soignant et le patient de sorte que la personne aidée puisse mettre en oeuvre aux mieux ses propres ressources.

Ses objectifs

Permettre que le soin soit une vraie occasion de confirmation du patient, dans sa façon de faire face à la maladie ou au handicap (momentané ou chronique), avec ses sentiments et émotions propres, faire face, tant dans sa façon d'avancer vers la guérison, que dans les adaptations à une situation pathologique durable, en gardant et développant ses capacités de personne humaine participant à la vie et en particulier à son propre soin, sans relation de dépendance.

Ce qu'elle nécessite chez le professionnel

L’haptosynésie fait appel, chez le professionnel de la santé, à ses qualités de présence, de transparence et de prudence qui lui permettent à la fois d'être, dès l'accueil, à l'écoute de toutes les manifestations fines de l'état physique et émotionnel du patient, et lors de l'examen, de toutes les finesses des signes cliniques repérables. C'est ce qui fonde et définit cette relation affective particulière propre à la relation de soin. Pour cela, le soignant doit pouvoir faire appel constamment à l'intentionnalité vitale de la personne, ne se préoccupant pas seulement alors de la maladie ou du handicap.

Cette approche permet finalement de s'impliquer dans le geste de soin de la même façon, et avec une précision renforcée par cet Etre ensemble avec le patient, dès lors acteur de son propre soin.

Ce qu'elle permet de développer chez les patients

Un des effets de la relation haptonomique doit être souligné pour son intérêt particulier en haptosynésie. Il s’agit de la modification de ce que nous appelons "tonus de représentation". Ce tonus (spécifique à une telle relation), caractérisé par une souplesse et une élasticité, facilite en lui-même la mobilisation tant pour l'examen que pour tout geste soignant. Ce tonus témoigne en lui-même du vécu de corporalité animée (et pas uniquement de perception de son corps) permettant par exemple une atténuation du vécu de la douleur.

Lire la suite

Ce type de contact dans le soin permet au patient de trouver, ou retrouver, un clair sentiment de sécurité, source d'une confiance évidente dans le soignant qui l'accompagne dans le soin. Cela se développe avec le constat d'un sentiment de complétude, plénitude de perception de soi dans toutes ses dimensions : physique, psychique, intellectuelle et surtout affective, c'est-à-dire dans toutes ses possibilités de vivre ce moment, de faire des choix et de prendre des décisions, comme aussi de faire face à une situation difficile, à des gestes soignants douloureux.
L'appel constant à son intentionnalité vitale participe bien sûr de cette confiance ressentie, et lui permet de ne pas subir mais de se sentir participant du soin, gardant ainsi constamment son autonomie, et retrouvant dans chaque phase l'optimum de ses possibilités du moment, évitant ainsi le sur-handicap « défensif » que l'on constate si souvent.

Exemple de circonstances spécifiques

  • Etat de crise : l'inquiétude, voire l'angoisse se développent dans un sentiment de crise (infarctus, colique néphrétique, névralgies de tous ordres, épisode infectieux violent...) qu'il y ait ou non un risque vital perçu et/ou réel. L'approche haptosynésique permet alors de rétablir un sentiment de sécurité suffisant pour faciliter l'estimation diagnostique comme les possibilités de prise en charge dans une confiance réciproque.
  • Hospitalisation : toute hospitalisation amène bien sûr la personne à sortir de son cadre habituel et il est impératif que l'accueil, la première approche comme les contacts réguliers de tous les soignants rassurent et accompagnent le patient dans tous ses choix et tous ses « faire face ». L'approche haptosynésique permet de développer la relation de confiance, y compris lors de la manifestation de ses émotions.
  • Examen technique difficile ou douloureux : Bien accompagné, le patient peut refuser toute soumission à ces gestes et y participer avec le maintien d'un sentiment de sécurité et d'autonomie.
  • Fin de vie : l'intérêt d'un tel accompagnement est immense durant cette période. Le maintien d'un sentiment de sécurité et d'une complétude pourtant si difficile à garder, la perception de la présence soutenante des soignants, sont des éléments indispensables, y compris dans les soins palliatifs. Mourir vivant, dans toutes ses possibilités et nécessités affectives, voilà ce dont chacun a besoin dans cette phase si importante pour soi, comme pour et avec ses proches.

L'haptonomie appliquée aux soins aux personnes alitées

Cette application s’adresse en priorité aux personnes nécessitant des soins en milieu hospitalier : personnes alitées, handicapées dans leurs déplacements ou nécessitant des soins dits « intrusifs ».

Dans l’aide au mouvement, l’effort est fortement amoindri pour le soigné.

La particularité du contact haptonomique accroît le confort du soin, qui peut devenir un moment attendu de rencontre, plutôt qu’un moment redouté.