Francais 

Centre International de Recherche et de Développement de l'Haptonomie

CIRDH Frans VELDMAN    
9 bis Villa du Bel Air - 75012 Paris
HAPTONOMIE AUTHENTIQUE ®

Haptosynésie

Haptonomie appliquée aux pratiques médicales et para-médicales.

Les apports pour le praticien

L'haptosynésie est une application spécifique de l’haptonomie à la pratique des soins.
Elle concerne tous les professionnels du soin quelle que soit sa position de soignant, sa fonction au sein ou hors d’une institution de soin.
Elle permet de développer une autre relation de soin, plus riche d’une vraie rencontre avec une personne et non plus seulement une maladie ou un malade, de façon que la personne aidée puisse mettre en œuvre au mieux ses propres ressources. En même temps, le professionnel peut donner sa « pleine mesure » humaine et plus seulement technique.

Les qualités nécessaires chez le professionnel

Il s’agit de développer toute sa façon d’être, professionnel certes, mais aussi humain dans toute sa propre authenticité, sa façon de vivre une vraie rencontre avec la personne qui vient demander de l’aide.

Cela signifie une lente maturation de toutes les qualités de Présence Transparence et prudence, permettant de rencontrer affectivement le patient comme une personne, comme LA personne qu’elle est, avec toutes ses émotions et sa façon de vivre l’accident, la maladie ou le handicap dont elle est atteinte. Cette « rencontre de soin », ce « prendre soin » du patient doit être une confirmation du patient comme personne humaine dans toutes ses dimensions, physique, psychique, intellectuelle et affective, que ce soit pour l’accompagner dans SA guérison, sa façon de vivre le handicap qui survient, la maladie chronique ou bien sûr de l’accompagner dans sa fin de vie...

Lire la suite

Cela ne vient en rien remplacer les nécessités techniques professionnelles mais au contraire leur permettre de s’exercer dans toute la clarté, la prudence, la détermination que permet une vraie rencontre, en confiance, entre deux humains.

La formation qui est proposée est donc un accompagnement du professionnel dans sa maturation, à son rythme, et dans toutes ses qualités individuelles à se montrer lui-même dans la rencontre, et non de répéter, de plagier, ce qu’il a vu ou entendu. C’est le développement de toute sa perception, de toute son happerception, son sentiment de ce qui se vit dans l’instant pour lui permettre de développer son discernement et son authenticité, d’exercer toute la responsabilité de ses actes avec la prudence nécessaire, en toute fiabilité dans ce qu’il convient de faire, et cela dans la rencontre affective de l’Humain qu’il est chargé de « soigner ». Le vaste chemin du « prendre soin de l’autre ».

Le changement chez le patient et le changement de la relation

Un des effets de la relation haptonomique doit être souligné pour son intérêt particulier en haptosynésie. Il s’agit de la modification de ce que nous appelons tonus de représentation. Ce tonus (spécifique à une telle relation), caractérisé par une souplesse et une élasticité, facilite en lui-même la mobilisation tant pour l'examen, alors beaucoup plus précis et complet, que pour tout geste soignant. Ce tonus témoigne en lui même du vécu de corporalité animée (et pas uniquement de perception de son corps) permettant par exemple une atténuation du vécu de la douleur. Un changement du même type (et parfois de façon stable) existe chez le professionnel et permet que le geste de soin (comme ceux de l’examen) peut alors se vivre dans un « Etre ensemble » adapté au but et confortant, confirmant, pour les deux...

Lire la suite

Ce type de contact dans le soin permet au patient de trouver, ou retrouver, un clair sentiment de sécurité, source d'une confiance évidente dans le soignant qui l'accompagne. Cela se développe avec le constat d'un sentiment de complétude, plénitude de perception de soi dans toutes ses dimensions: physique, psychique, intellectuelle et surtout affective, c'est-à-dire dans toutes ses possibilités de vivre ce moment, de faire des choix et de prendre des décisions, comme aussi de faire face à une situation difficile, à des gestes soignants douloureux. Les choix thérapeutiques peuvent alors se faire « de concert », le soignant développant sa place de conseiller, de soutien, sûr de lui et ouvert au choix de la personne elle-même. Le repli « médico-légal » n’est alors pas de mise, pas plus qu’un abus de pouvoir; une vraie responsabilité partagée alors se vivre.

L'appel constant à l’intentionnalité vitale du patient participe bien sûr de cette confiance ressentie, et lui permet de ne pas subir mais de se sentir participant du soin, gardant ainsi constamment son autonomie, et retrouvant dans chaque phase l'optimum de ses possibilités du moment, évitant ainsi le sur-handicap « défensif » que l'on constate si souvent. La suppression ou la simple diminution du sur-handicap vient immédiatement faciliter tant le diagnostic moins caché que le choix juste de ce qu’il convient de faire, et cela dans une perception beaucoup plus partagée.

 

Pour plus d information sur nos formations, consultez notre Catalogue en ligne !